Contenido principal del artículo

Enfant précoce, bègue, élevé dans des écoles catholiques, écrivain, poète, hommede théâtre, grand critique de cinéma, fondateur du Cineclub de Cali, amoureuxde la Nouvelle Vague, fanatique des Rolling Stones, salsomane mais très mauvaisdanseur1, Andrés Caicedo (1951-1977) fut tout cela. Et il existe encore denombreux qualificatifs pour le décrire tant son oeuvre fut prolifique et sa vie intenseet compliquée pendant le temps qu’il s’autorisa à vivre.

Person, E. (2011). La musique (rock et salsa) Dans Le Roman ¡que viva la musica ! de Andres Caicedo (Colombie, 1951-1977): expression liberatrice ou dependance destructrice?. Nexus, (9). https://doi.org/10.25100/nc.v0i9.910

Descargas

Los datos de descargas todavía no están disponibles.

Artículos similares

1 2 > >> 

También puede {advancedSearchLink} para este artículo.